Textile guinéen : Les teinturières de Kindia habillent les guinéennes pour le 08 mars

La journée internationale de la femme, ce 8 mars  a été célébrée aussi en Guinée sous le signe de la mise en valeur du texte guinéen. Pour valoriser le travail des femmes du monde rural, c’est le pagne Kindeli qui a été retenue. La Guinée est riche de sa diversité sur le plan climatique mais aussi sur le plan culturel. En Guinée, chaque région a son pagne culte. L’uniforme porté ce 08 mars fait le bonheur des Teinturières.

Le pagne que les guinéennes arboraient ce 08 mars s’appelle le Kindeli. Il est l’empreinte culturelle de la Préfecture de Kindia, communément appelé ville des agrumes à travers ses fruits, la ville de Menguè Kindi (ndlr : nom du fondateur de la ville). La région administrative de Kindia, situé à 135 km de la capitale guinéenne Conakry est le berceau du pagne kindili .C’est la capitale du pagne au fond bleu.

La décision de la ministre de l’action Mariama Sylla de choisir un pagne issu du textile local est bien saluée par les femmes de Guinée.

« Je suis heureuse de porter ce pagne parce que c’est fait par des guinéennes. C’est du made in Guinée. C’est l’identité culturelle d’une région précise de la Guinée »  confie Yaramo Haba, assistante de direction.

A côté d’elle se tient Fatoumata Conté qui salue ce grand retour à la source. «  Le ton est donné. Nous avons l’habitude de mettre le wax. Cette marque a sur conquérir le cœur des femmes mais ce n’est pas africain. Les Guinéennes ont toujours eu le pagne traditionnel mais sans volonté politique on ne peut pas mieux le valoriser. J’invite par exemple les membres du gouvernement à  porter les tissus fait en Guinée quand ils vont à l’étranger ».

Makalé Sylla du groupement ‘’Aicha Sylla’’ membre de la coopérative des femmes de Kindia.

« La guinée aussi a une valeur spécifique avec ses pagnes. En forêt c’est  forêt sacrée, au fouta c’est le lépi, ici à kindia c’est kendili. Donc nous faisons ses pagnes pour ressortir les réalités du pays, nous faisons ses pagnes pour attirer les étrangers. C’est permettre aux guinéens d’avoir une identité », a-t-elle confiée.

L’activité dominante chez les femmes de Kindia reste la confection et la vente du pagne Kendili. On en trouve de toutes les couleurs. Après la couleur bleue qui était connu de tous, le jaune, le vert et le violet ont fait leur apparition sur le marché.

Les femmes teinturières de kindia se frottent les mains en ce mois de mars 2018. Elles ont confectionnés les pagnes portées  par des milliers de Guinéennes  à l’occasion de la commémoration la journée internationale de la femme.

Gnouma Cissé, teinturière a livré la commande  du ministère de  l’action sociale. « J’ai eu un gros marché. Je ne m’y attendais vraiment pas. Le ministère de l’action sociale a commandé une grande quantité de pagne. C’est encourageant ».

Curtis Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *